Management des Organisations

Utilisez vos yeux, vos oreilles, votre cerveau droit et votre cerveau gauche pour progresser en management.

Correction du cas Michel et Augustin

1)

Nous sommes en présence d’une organisation qui a pour forme une entreprise privée, de nationalité française et de type industriel.

Son activité consiste à transformer des matières premières en produits alimentaires et ensuite à les vendre à des distributeurs, il ne s’agit donc pas d’une entreprise commerciale.

Cette entreprise est de taille moyenne, c’est une PME, puisqu’elle compte seulement 35 collaborateurs.

Ces sont ses ressources humaines.

Le statut juridique choisit par ses associés Michel de Rovira et Augustion est une société, une personne morale, plus précisément une société anonyme (SA).

En produisant des biens alimentaires (yaourts, biscuits, smoothies) la finalité que poursuit cette entreprise est comme toutes les entreprises de créer de la richesse, de la valeur ajoutée et des bénéfices grâce à son activité afin de pouvoir assurer sa pérennité et sa croissance.

Ces ressources financières proviennent de son chiffre d’affaire (11Millions d’€ en 2011). Lors de sa création les associés avaient apporté 15 000 € en 2014 puis un dizaine d’ amis avaient également en 2006 investit 100 000 € dans la SA Michel et Augustin.

2)

L’action collective est plus efficace qu’une action individuelle, on le constate dans cet exemple car dès l’origine Michel et Augustin les deux associés et amis ont pu se répartir les tâches en fonction de leurs compétences respectives. Michel s’occupant de la production, de la logistique et de la gestion tandis qu’Augustin se chargeant du développement commercial et de la communication. Ils ont tous les deux également apporté des fonds personnels. Ils ont ensuite pu bénéficier des compétences d’un expert comptable, d’un graphiste et de plusieurs stagiaires commerciaux.

Des amis ont ensuite investit 100 000 € dans ce projet.

C’est la somme de toutes ces richesses humaines et financières qui ont permis à l’entreprise de se développer avec succès.

Une personne seule ne pourrait pas réaliser tout cela.

Cet exemple de réussite illustre donc parfaitement l’efficacité, le potentiel des actions collectives par rapport à une action qui resterait individuelle.

3)

Les principales difficultés auxquelles se sont heurtés les créateurs de M et A ont été

– ils n’ont pas de local pour produire, ni de garanties à offrir à d’éventuels propriétaires bailleurs pour les pousser à consentir une location.

-l’absence de notoriété (personne ne les connaissait)

– l’absence de réseau (ils ne connaissaient personne)

4)

Utiliser l’appartement d’Augustin comme bureau et lieu de production = une décision opérationnelle car elle est facilement réversible.

Street marketing, publicités créatives sur net et autres trublionnades ont permis à la SA « M et A » de se faire connaitre, de se développer avec succès précisément grâce la forte et rapide notoriété de la marque.

Cette décision doit être qualifiée de stratégique.

Les dirigeants grâce à cette décision ont réussit à transformer une faiblesse de l’entreprise, en une force. C’est grâce à cette créativité innovante que la marque est devenue célèbre.

C’est donc une décision qui aura été déterminante pour garantir la pérennité de l’entreprise.

Il s’agit d’une décision difficilement réversible, qui impactera dans le temps toute l’organisation. En effet, cette créativité est devenu l’image de marque du produit et la culture de l’entreprise.

Désormais, c’est l’identité de l’entreprise d’avoir été des trublions pour se faire connaitre.

Publicités

Information

Cette entrée a été publiée le 18 novembre 2015 par dans Evaluations & Corrigés, et est taguée , .