Management des Organisations

Utilisez vos yeux, vos oreilles, votre cerveau droit et votre cerveau gauche pour progresser en management.

L’ancien patron, le directeur général et le DAF d’Ikea France toujours auditionnés par la police

http://www.lsa-conso.fr/

Le volet judiciaire de l’affaire de surveillance illicite des salariés et clients se poursuit.

Stefan Vanoverbeke, actuellement directeur général d’Ikea France, Dariusz Rycher (directeur financier) et Jean-Louis Baillot, ex-patron d’Ikea France sont en garde à vue depuis lundi. Ils sont auditionnés par la police dans le cadre de la procédure ouverte pour surveillance illégale des clients et salariés du leader français du meuble. Cette affaire, révélée début 2012 par le Canard Enchaîné mettait au jour l’espionnage des salariés et des clients en se procurant des renseignements sur leurs antécédents judiciaires, policiers ou leurs comptes en banque. Elle avait entraîné le départ de quatre dirigeants à l’époque (dont Jean-Louis Baillot, le responsable de son département gestion du risque Jean-François Paris, et l’ancienne DRH Claire Hery) et l’ouverture d’une procédure en justice, qui suit son cours. Les syndicats FO et CGT avaient déposé plusieurs plaintes, amenant le Parquet de Versailles à ouvrir une information judiciaire en avril 2012.

 

Changements en interne

Le 7 novembre dernier, une perquisition avait déjà été menée au siège d’Ikea France, à Plaisir (Yvelines). Contacté par LSA, Ikea France, « qui a toujours collaboré avec les autorités dans le cadre de l’enquête », a rappelé que des mesures avaient été prises suite à la découverte de cette affaire. « Ikea a depuis mis en place une organisation, garante de ses valeurs et standards éthiques, qui s’appuie sur quatre piliers : un code de conduite adapté à la France avec un comité d’éthique, un département juridique,  la révision des processus de recrutement et une adaptation de son cadre de gouvernance. Un nouveau directeur du risque a pris ses fonctions le 7 janvier 2013».

Publicités