Management des Organisations

Utilisez vos yeux, vos oreilles, votre cerveau droit et votre cerveau gauche pour progresser en management.

La Ruche qui dit oui : comment court-circuiter la grande distribution.

http://www.laruchequiditoui.fr/

Manger sain, local et plus équitable, c’est possible avec la Ruche qui dit oui.
Fondée par Hélène Binet, la Ruche du 10e arrondissement de Paris vient de fêter ses deux ans et son 500e membre. Le principe de ce nouveau circuit-court : acheter directement son alimentation à des producteurs locaux. Chaque semaine, les membres de la Ruche sont libres de passer commande (ou non) parmi les 500 produits proposés sur l’application web : fruits, légumes, viande, laitages, etc. Pour les exploitants, qui livrent leurs produits une fois par semaine, cet engouement représente une véritable opportunité économique. Une logique gagnant-gagnant. Reportage.

Qui gagne quoi ?

Le mouvement des Ruches a pour objectif de mettre en place un réseau de relations commerciales transparent sur les marges et les rémunérations.

Le service qui permet de vous distribuer chaque semaine les meilleurs produits de votre région représente 15,8% du prix payé.
Ce coût est réparti à égalité entre le responsable de la ruche et l’entreprise qui fournit le service Internet.
Cette part est minime, et nous nous y tiendrons, c’est notre engagement.
Habituellement, sur les produits frais dans la distribution classique, les marges varient entre 100 et 300%.

Pour plus d’informations à ce sujet, vous pouvez consulter cet article du blog de La Ruche qui dit Oui !

Comment faites-vous pour que ce soit avantageux pour tous ?

La formule qui fait baisser les prix, et qui propose des avantages pour tous, c’est :

– Moins de marge commerciale

– Moins de transport

– Moins d’emballage

– Pas de dépense de publicité

– Achat groupé de la Ruche.

Publicités