Management des Organisations

Utilisez vos yeux, vos oreilles, votre cerveau droit et votre cerveau gauche pour progresser en management.

Le fonctionnement et les grands principes des sociétés coopératives participatives

Les SCOP

En moins de quatre minutes, ce film présente de façon ludique et créative le fonctionnement et les grands principes des Scop mais aussi des Scic, des CAE, ainsi que le rôle du réseau qui accompagne, dans toutes les régions, les porteurs de projet qui souhaitent entreprendre en coopérative.

Dans un contexte plus favorable que jamais à l’économie sociale et solidaire, les Sociétés coopératives et participatives suscitent un engouement inédit.

Pour mieux promouvoir les Scop et le modèle coopératif et répondre aux sollicitations sur votre territoire ou dans votre profession, plusieurs outils sont à votre disposition.
Parmi eux, le tout premier film d’animation proposant une présentation moderne et dynamique des Scop et créée spécialement pour l’édition 2013 du Mois de l’ESS.
Afin de mieux faire connaître les Sociétés coopératives et participatives auprès du grand public et particulièrement des jeunes, le réseau des Scop lance sa toute première vidéo entièrement réalisée en animatique

Il sera largement diffusé tout au long du Mois de l’ESS sur les réseaux sociaux, les sites internet du réseau des Scop, les salons et événements de présentation du modèle coopératif…

A l’occasion du Salon de l’éducation les 24-26 novembre prochains, une interface pédagogique, spécialement conçue pour les enseignants et étudiants, permettra d’aller plus loin dans les connaissances sur les Sociétés coopératives et participatives : définitions, repères historiques, jargonnette, infographie, présentation du Mouvement coopératif et de l’ESS, quizz…

Ces nouveaux outils, premiers d’une série de supports pratiques à destination du monde éducatif, s’inscrivent dans la politique de développement que le réseau des Scop a engagé auprès des jeunes pour leur transmettre les clés de l’entrepreneuriat coopératif. Ils ont été scénarisés et conçus par la Scop francilienne Possum interactive, spécialisée dans la vidéo, le motion design et les outils pédagogiques interactifs.
LE PITCH ?
Deux amis discutent à la table d’un café. « Au fait, tu en es où de ton projet de création d’entreprise », demande l’une. « Je ne sais plus trop », répond l’autre, désabusé. S’en suit alors un tête-à-tête existentiel sur la manière d’entreprendre aujourd’hui qui évolue rapidement vers une présentation légère et humoristique du modèle Scop… A vos écrans !

http://www.economie.gouv.fr/ess/scop-scic-cest-quoi

Les sociétés coopératives participatives (SCOP)

Les SCOP : des entreprises qui appartiennent à leurs salariés
Dans une SCOP, les salariés possèdent au minimum 51% du capital, ils sont associés majoritaires. Le régime juridique de la SCOP permet une répartition spécifique des bénéfices. Le partage du profit est équitable :

  • une partie (environ 45 %) constitue les « réserves impartageables » qui vont contribuer au développement de l’entreprise en permettant la consolidation des fonds propres et les investissements ;
  • une partie (environ 10 %) est versée en dividende aux associés ;
  • une partie est versée à l’ensemble des salariés de la SCOP, qu’ils soient actionnaires ou pas.Les SCOP : une gestion démocratique et sans but lucratif
    Les salariés associés élisent leur dirigeant en assemblée générale et sur un principe bien particulier : « une personne = une voix », quel que soit le nombre de parts de chacune.
    Par ailleurs, la valeur du capital de chaque actionnaire est figée à sa valeur d’acquisition. Aucune plus-value n’est possible lors du remboursement des parts en cas de départ du salarié actionnaire.Les SCOP : une fiscalité avantageuse
    Les SCOP sont exonérées de taxe professionnelle afin d’encourager l’entrepreneuriat des salariés et bénéficient d’une assiette réduite pour l’impôt sur les sociétés.

    A savoir

    Les SCOP sont les seules formes de coopératives dans lesquelles les associés sont des salariés. Dans une coopérative classique de type agricole ou de consommateurs, les associés ne sont pas les salariés mais les agriculteurs ou les consommateurs qui mettent leurs ressources en commun.

     

Publicités